Faîtes du bruit ! L’ insolite Krachparade

Krachparade Munich
Krachparade © Alice Tondre

La ville de Munich a beau être la ville la plus agréable à habiter pour les Allemands ( classement 2016, die Welt ), elle reste pour certains un peu trop…calme ! Un groupe de Munichois a organisé une manifestation autour du “droit au bruit”. Les quelque 200 manifestants ont défilé samedi 26 août très officiellement encadrés par la police. Cette manifestation annuelle, la Krachparade, veut sensibiliser les habitants de Munich à la possibilité pour les jeunes de faire des fêtes bruyantes, autour de Gärtnerplatz et de l’Isar en particulier.

Le droit au bruit ? Non, ce n’est pas une blague !

Samedi 26 août, environ 200 personnes ont défilé lors de la Krachparade pour avoir le droit de faire plus de bruit. L’un des organisateurs, Florian Raabe, munichois et médecin de 30 ans, milite pour le droit de chacun à faire du bruit. Ne nous méprenons pas, respecter le calme des habitants de Munich est pour lui évident. Il explique dans Hallo München vouloir faire de son Lobby pour le bruit un levier de pression pour quelques spots spécial fêtes.

la Krachparade le long de l’Isar © Alice Tondre

Des spots autorisés pour faire la fête

Le Lobby souhaite conserver des “bulles de bruit autorisé” comme Gärtnerplatz ou les berges de l’Isar. Et que les plus gênés s’en aillent… Evidemment, cette considération des choses n’est pas du goût de ceux qui ont payé un prix fou leur logement dans ces quartiers prisés et calmes lors de leur achat…

Mais que fait la police ? 

Sans surprise, l’administration municipale, le Kreisverwaltungsreferat, ne prend pas ce lobbying au sérieux. Mais il faut bien reconnaître que la ville de Munich ne bruisse pas beaucoup. Les passants sont plutôt silencieux, les cafés aussi, et même si les Biergärten restent très animés l’été, ils sont un peu trop convenus. Ceux qui passent leurs vacances en Italie, en Espagne ou en France comprendront….

Le temps nous dira si le mouvement en faveur du bruit a reçu un écho positif. En attendant, la police a accompagné les manifestants de petits coups de sirène, histoire de…

Agnès Tondre 

Laisser un commentaire