Les 5 expos de Munich à ne pas manquer en 2019

samurai kunsthalle munchen
Rüstung (YOKOHAGIDŌ TŌSEI GUSOKU)(DETAIL)© The Ann & Gabriel Barbier-Mueller Museum, Dallas Foto: Brad Flowers

En 2019, s’il n’y avait que 5 expos à avoir vues, ce seraient celles-là. Pour les retardataires, Florenz und seine Maler à la Alte Pinakothek. Les Français intéressés par les créations de l’une de leurs compatriotes iront voir les bijoux imaginaires des contes de fées de Charlotte Dzitko à l’Institut français. Et, parce qu’on ne vous le dira jamais assez, Christoph Niemann est à découvrir à la Literaturhaus. Il est l’un des illustrateurs les plus brillants du moment. Son expo est prolongée, alors plus d’excuse ! Enfin deux très belles expos vous tendent les bras. Alex Katz au Brandhorst Museum et la magnifiscence des Samouraïs à la Kunsthalle. Petit conseil d’amie : les premiers jours des expos de Munich sont toujours moins fréquentés que les derniers, n’attendez pas trop !

Florence et ses peintres 

Florence, berceau de la Renaissance et des innovations artistiques. C’est le thème de l’une des plus belles expos de Munich. La Alte Pinakothek a en effet rassemblé 120 chefs-d’oeuvre de Giotto à Léonard de Vinci. Où l’on comprend le bouillonnement artistique de l’époque, mêlant concepts et techniques disruptifs. Ainsi, les peintres ont osé, ont bousculé les conventions, passant ainsi du statut d’artisans à celui de créateurs. S’appuyant sur la nature et l’Antiquité ils les ont cependant dépassées. Ils ont établi une nouvelle réalité dans la peinture dans laquelle l’harmonie et l’esthétique se présentaient autrement. En complément de la peinture religieuse, ils ont réalisé des portraits profanes, sur commande, en explorant diverses possibilités d’expression. Si vous ne l’avez pas encore vue, précipitez-vous pour découvrir “Florenz und seine Maler” ! Elle est prolongée jusqu’au 3 février inclus. Alte Pinakothek

Florenz und seine Maler, Filippino Lippi
Bildnis eines jungen Mannes, um 1485
© Courtesy National Gallery of Art, Washington,
Andrew W. Mellon Collection, Alte Pinakothek München

En complément, le cinéma Theatiner propose un film dont l’action se déroule à Florence. Il s’agit de “chambre avec vue”, (A room with a view) chef-d’oeuvre de James Ivory,  récompensé par 3 oscars en 1987. Avec Helena Bonham-Carter, Maggie Smith et Daniel Day-Lewis. Séance unique dimanche 27 janvier à 11h, en anglais sous-titré allemand. Theatiner Filmkunst

Bijoux imaginaires des contes de fées

Si vous aimez le merveilleux et avez été, enfant, sensible aux contes de fées, cette exposition est pour vous. Car Charlotte Dzitko, créatrice française passionnée d’art baroque, a imaginé les bijoux qu’auraient pu porter les personnage de contes de fées. Suivez donc Charlotte à travers ses bijoux gorgés de symboles et son univers artistique bien à elle.

Ainsi, ses boucles d’oreilles “le loup“, composées d’étoiles en laiton, cristaux Swarovski et perles en verre de Bohème, intègrent de la fourrure véritable… Le collier de Barbe-Bleue est une chaîne, symbolisant l’emprisonnement de ses nombreuses épouses, avec une goutte de “sang” et une clef. Magique, cette clef ouvre la porte de la pièce interdite dans le château de Barbe-Bleue… Quant à Blanche-Neige, elle est enfermée dans un cabochon, sur un pendentif ex-voto en forme de coeur, baroque.

“Imaginäre Märchen-Juwelen” à découvrir parmi les rayonnages de la médiathèque de l’Institut français jusqu’au 15 février 2019. Et encore plus de bijoux de Charlotte Dzitko sur son site Le Riche Attirail.

Pendentif Blanche-Neige, Charlotte Dzitko © Charlotte Dzitko

Alex Katz 

Cette rétrospective de l’oeuvre d’Alex Katz, peintre américain contemporain, âgé de 91 ans, est un must. Si vous ne le connaissez pas, sachez qu’Alex Katz est, avec feu Andy Warhol, l’une des figures majeures du Pop Art. Le Museum Brandhorst lui consacre l’une des plus grandes expos de Munich dévoilant ses oeuvres depuis les années 50 composées de portraits, paysages et études.

Alex Katz est un peintre qui saisit l’instant présent, à la manière d’un photographe. Actif également dans la photo de mode et la publicité il a le sens de l’essentiel et de la sobriété qui fait mouche. Il plaque ainsi des portraits stylisés, au trait réduit à sa plus simple expression. L’impact de ce réalisme, et de la répétition des motifs comme par exemple la robe noire, réalisée en 1960, est typique du Pop Art. Il y a 80 oeuvres de l’artiste à découvrir absolument. Jusqu’au 22 avril 2019. Brandhorst Museum

Alex Katz © Museum Brandhorst

Christoph Niemann 

Tous ceux qui ont vu Dans l’oeil du spectateur (Im Auge des Betrachters) sont tombés sous son charme. Bonne nouvelle, l’exposition est un succès et est prolongée jusqu’en mai !

Si vous avez besoin d’une bulle d’oxygène et d’optimisme, allez-y et emmenez vos enfants ! De plus, l’atelier de dessin libre au milieu de l’exposition est accessible à tous, même aux adultes, qui se régalent. Jusqu’au 5 mai 2019Literaturhaus.

Christoph Niemann © Catherina Hess

Les Samouraïs 

150 ans après l’extinction de la culture samouraï, découvrez la magnificence de la chevalerie japonaise (Pracht des japanischen Rittertums) via plus de 100 objets, des armures complètes, des casques, des objets de toutes sortes. Tous témoignent de l’art de vivre et de l’art de la guerre des samouraïs entre le 7ème et le 19ème siècle, et cela promet d’être splendide !

Ainsi par exemple, l’armure des samouraïs était composée de métal de grande qualité mais aussi d’étoffes somptueuses dont la beauté était destinée à intimider visuellement l’adversaire. Plus qu’intimidante, cette armure, mélange de robustesse et de flexibilité, permettait surtout de protéger le combattant des attaques de ses adversaires.

Cette exposition provient de la collection du musée Ann et Gabriel Barbier-Mueller de Dallas. Déjà présentée au Musée du Quai Branly en 2012, elle arrive pour la première fois à Munich. Ce sera l’unique occasion de la voir en Allemagne. Bon à savoir : le lundi, c’est moitié-prix. Du 1er février au 30 juin 2019Kunsthalle München.

Rüstung (NUINOBEDŌ TŌSEI GUSOKU) und militärische Ausrüstung © The Ann & Gabriel Barbier-Mueller Museum, Dallas. Foto: Brad Flowers

Agnès Tondre

Laisser un commentaire