Mettez-vous au vert dans les Alpes bavaroises grâce aux bus de montagne de Munich, les “Münchner Bergbus”

Münchner Bergbus, Ettal-Ammergau, by Annette Göttliche
Münchner Bergbus, du DAV,parking d'Ettal-Ammergau ©Annette Göttliche

Le “bus de montagne de Munich” (Münchner Bergbus) est destiné à emmener les randonneurs en montagne sans aucun stress. Le DAV, célèbre Club alpin de Munich et de l’Oberland, est à l’origine de ce projet pilote lancé le 19 juin 2021. Son objectif est de réduire le nombre de voitures dans les montagnes bavaroises. Le « Münchner Bergbus » relie ainsi chaque week-end la capitale bavaroise à des destinations alpines sélectionnées pour leur attrait touristique et, surtout, sans escale !

Le contexte du bus de montagne de Munich

Qui ne connaît pas ces images le week-end des derniers mois?  Des files de voitures interminables sur les autoroutes en direction des Alpes bavaroises, puis des parkings surpeuplés au départ de randonnées rêvées ?

L’actuelle pandémie nous a montré à quel point les Munichois aspirent à la nature et à un équilibre physique par rapport à leur vie quotidienne et professionnelle perturbée. Tous cherchent à respirer – sans masque – en s’échappant dans les montagnes.

Outre le chaos de la circulation, ce mouvement vers les Alpes a d’autres conséquences : les émissions de CO2 ainsi que la pollution sonore due au nombre élevé de voitures. Ces nuisances mettent en difficulté non seulement les habitants de la région, mais aussi notre environnement de manière significative.

Le Club Alpin de Munich et de l’Oberland (DAV Deutscher Alpenverein München & Oberland) a voulu réagir à cette situation. Grâce au « Münchner Bergbus » il apporte une première solution majeure pour désamorcer ces problèmes. Cerise sur le gâteau : le bus est moderne, confortable, respectueux des règles sanitaires et surtout, équipé du Wi-Fi !  

C’est une offre concrète faite aux amateurs de sports de montagne et aux personnes en quête de loisirs. Avec cette alternative, plus durable et plus respectueuse de l’environnement, le bus de montagne devrait permettre de réduire les déplacements en voiture et désengorger le trafic.

Monter dans le Bus à Munich et rejoindre directement les montagnes

Sans aucune escale, le bus relie Munich aux Alpes bavaroises grâce à quatre itinéraires touristiques sélectionnées. En effet, ces quatre destinations sont actuellement difficiles à atteindre par les transports publics tels les trains régionaux du BRB (Bayerische Regiobahn). Il s’agit donc d’un complément aux transports déjà existants et non d’un concurrent.

  • Chiemgau (via Aschau, Sachrang et Schleching
  • Alpes d’Ammergau (jusqu’au Monastère d’Ettal et le Château de Linderhof)
  • Montagnes Blauberge (via Bad Wiessee, Kreuth et Achenkirchet)
  • Rofan (Steinberg).

Les quatre lignes sont desservies par deux bus, chaque samedi et dimanche, quel que soit le temps ! “Le bus de montagne apporte le soleil avec lui“, dit en souriant l’un des membres du Club Alpin allemand (DAV).

Le ticket de bus de montagne comprend également le transport dans Munich avec la MVV (Association des transports et des tarifs de Munich) jusqu’au point de départ ou d’arrivée du bus. Les billets coûtent 16 euros pour les membres du DAV, 22 euros pour tous les autres, et 4 euros supplémentaires pour le transport des vélos tout terrain. Ils peuvent être achetés en ligne ou au point de service de l’Isartor à Globetrotter.

Les points de départ se trouvent à 3 endroits différents : Aidenbachstraße, Giesing et Ostbahnhof (Friedenstraße). Les bus du matin démarrent à 7h. Heureusement pour les lève-tard il est possible de prendre la dernière navette à 8h30. Pour trois des itinéraires le retour est à 17h et pour le circuit « Ammergau 2 » à 16h. Mais attention, le bus n’attend pas !

Enfin, les bus offrent suffisamment d’espace pour les vélos (jusqu’à 15 kg), les équipements d’escalade, les harnais ou même les poussettes.

Prochain arrêt : encore plus de montagne ? 

Après les premières navettes au logo d’Edelweiss lancées le 19 juin 2021, la phase pilote de dix semaines sera accompagnée d’une étude publiée en automne. L’espoir est de pouvoir constater le succès de ce projet par le nombre croissant d’amateurs de la montagne délaissant enfin leur voiture pour rejoindre ces belles destinations. Alors le nombre de « Münchner Bergbus » pourra augmenter pour répondre à plus de 250 utilisateurs par week-end, comme il est prévu actuellement. Et sans doute, de nouvelles destinations seront proposées.

La ruée vers les Alpes n’est pas prête de ralentir !

Laure Wilkinson

Laisser un commentaire