Séminaire de l’OFAJ : Go !

Anne Bachmann et Émeline Ogereau - Pour le séminaire de l'OFAJ
Anne Bachmann et Émeline Ogereau © Vivre à Munich / Agnès Tondre

Connaissez-vous le réseau des jeunes ambassadeurs de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et du Deutsch-Französisches Jugendwerk (DFJW) ? Ces jeunes âgés de 18 à 30 ans s’engagent un an en France et en Allemagne pour l’amitié franco-allemande et pour l’accès de tous les jeunes à l’échange européen.

Les 100 candidats sélectionnés pour 2016/2017 -sur 300 demandes- se sont retrouvés à Munich fin octobre pour leur séminaire d’intégration. En 2015 ils étaient en France, à Carry-le-Rouet.

Formés aux différentes missions qui les attendent, ils se sont montrés enthousiastes à l’idée d’intensifier les relations entre les jeunes des deux pays.

Par la jeunesse pour la jeunesse

Ces 50 Allemands et 50 Français présentent une affinité pour les relations franco-allemandes. Soit parce qu’ils sont issus de familles bi-nationales, soit, surtout, parce qu’ils se sont engagés via des jumelages ou des échanges scolaires type Brigitte Sauzay.  En tout cas, ils ont tous un certain goût pour les valeurs européennes et veulent le partager avec d’autres jeunes.

Depuis la création de ce réseau, 500 jeunes se sont ainsi engagés.

Leurs missions 

Les ambassadeurs doivent organiser au minimum 5 actions : interventions dans les écoles, stands d’information dans des Salons, organisation de petits-déjeuners, pièces de théâtre ou concerts franco-allemands et peuvent aussi faire preuve de créativité.

Nous avons rencontré les deux ambassadrices bavaroises : Anne Bachmann pour Munich et Emeline Ogereau, basée à Regensburg.  Anne, de mère allemande et de père français, a participé en 2014 aux rencontres franco-allemandes de l’OFAJ. Ces 4 jours commémoraient les 100 ans de la première guerre mondiale. Elle avoue “s’être rendue compte de sa chance” d’avoir pris part à des activités ludiques entre jeunes des deux anciens pays ennemis.

Anne Bachmann a  mis en place, avec l’Institut français de Saarbrücken, un concours de théâtre. Destiné aux élèves allemands  d’école primaire, il leur a permis de concrétiser leur première année d’apprentissage du français dans des petits sketches- ils étaient ravis.  Elle a également organisé une journée découverte des métiers franco-allemands à Paris en 2015 et souhaiterait renouveler l’expérience à Munich en 2017.

Émeline projette de faire venir à Regensburg l’association Musiker ohne Grenzen avec un ambassadeur de Berlin, qui montre depuis longtemps combien les musiciens aiment tisser des liens entre les frontières.

Les contacter 

Vous êtes enseignant, passionné d’une activité culturelle ou artistique ou avez envie de développer des projets franco-allemands, n’hésitez pas à contacter les ambassadeurs de l’OFAJ.

Vos interlocutrices pour la Bavière, Anne Bachmann, anne.brachmann@dfjw-juniorbotschafter.org, et Emeline Ogereau, emeline.ogereau@jeunesambassadeurs-ofaj.org, se tiennent à votre disposition.

L’Histoire nous a démontré que rien n’est jamais acquis dans les relations franco-allemandes. Les défendre est un acte civique remarquable.

Jahrestreffen Seminar der OFAJ JuBo JB© Boris Bocheinski
Jahrestreffen Seminar der OFAJ JuBo JB© Boris Bocheinski

Agnès Tondre 

Laisser un commentaire