A voir à Munich : le Centre de Documentation sur le Nazisme

Centre de Documentation sur le National Socialisme Munich
Centre de Documentation sur le National Socialisme - © A.Creveau - Vivre à Munich

Le 30 avril 1945, Hitler se suicidait. L’anniversaire de sa mort est l’occasion de reprendre le fil de l’Histoire. L’occasion aussi de visiter le Centre de Documentation sur le National Socialisme (NSDokumentationszentrum).

Le “musée du nazisme” a été inauguré en 2015 au coeur du quartier de Maxvorstadt qui a vu naître l’idéologie nazie, soit exactement 70 ans après la fin de la seconde guerre mondiale.

A Munich, berceau de la terreur, ce centre est très récent et a eu du mal à voir le jour, là où le travail de mémoire est plus exigeant que dans d’autres villes d’Allemagne.

Ce lieu répond au besoin de comprendre comment une telle folie a pu arriver. Il apporte des éléments précis et factuels sur la montée du nazisme et ses conséquences. Le thème est aujourd’hui plus que d’actualité.

NS-Dokumentationszentrum München / Centre de documentation sur le National Socialisme © A.Tondre & A.Creveau

1- Scénographie de la descente aux enfers

Le bâtiment blanc est épuré. Cubique, rayé de noir, comme pour rappeler les pyjamas des déportés. Bâti à l’emplacement même de la Maison Brune, quartier général du nazisme, le centre livre un contenu où l’information prime sur l’émotion. Ce n’est pas un musée sur la Shoah comme on pourrait le penser mais un “musée” sur le nazisme qui retrace son origine pour comprendre comment il s’est discrètement mais fermement installé dans les mentalités de cette Allemagne meurtrie.

Et dès le début de la visite, on peut lire sur le mur cette citation de Primo Levi : “it happened, and thus it can happen again”. On est là dans un lieu de mémoire à vocation pédagogique qui crie haut et fort à tous les groupes d’élèves et d’adultes qui se succèdent sans discontinuer : plus jamais ça !

L’exposition est chronologique mais se déroule depuis le dernier étage jusqu’au premier. Ce chemin du 4ème au 1er niveau participe à l’impression générale : le nazisme est une descente aux enfers sans précédent.

Munich berceau du nazisme : croix gamée à Marienplatz et public de captivé par un discours d’Hitler, 1923 © NS-Doku Center

Et l’on suit, grâce à des audioguides en français, remarquables de clarté, les commentaires des 32 grandes images en format 4×3, qui compilent l’information. Agréables à écouter, ils apportent de nombreux éclairages, très instructifs.

Il faut avoir du temps devant soi – environ 3 heures – pour découvrir cette exposition permanente. On peut aussi choisir de la faire en deux fois : les étages 4 et 3 concernant la montée et l’installation du parti nazi à Munich. Les étages 2 et 1 éclairant sur les persécutions, la guerre, la libération et enfin le devoir de mémoire.

2- Munich : capitale du parti nazi

Passage méconnu de nos cours d’Histoire, la montée du nazisme à Munich est ici très bien documentée et expliquée.

Le NS-Dokumentationszentrum retrace avec précision les débuts d’un petit parti jusqu’à l’hyper-présence du parti national socialiste (NSDAP) dans Munich et le paysage politique allemand. En 1933, dans le quartier de Maxvorstadt, le parti occupait 6.000 employés répartis dans 68 bâtiments lui étant dédiés.

Le Centre de Documentation sur le National Socialisme explique comment entre 1925 et1930, un groupuscule sans succès électoral, contré par le gouvernement bavarois et la police, est devenu un parti si puissant. Comment il a installé dans les esprits l’illusion de la « communauté du peuple », a fini par faire échouer la République de Weimar et a pris le pouvoir en mars 1933 mettant fin à la démocratie sans que personne ne le soupçonne.

© NS-Dokumentationszentrum München / Centre de documentation sur le National Socialisme

On y voit comment la mythologie construite par Hitler et sa vision biologisante (Sic) du monde (races supérieures versus races inférieures) ont fini par s’imposer et combien sa pensée ethno-nationaliste, antisémite, anti-homosexuels, antiassociaux… a gagné les esprits.

Cette visite  met en garde contre toute sorte d’extrêmisme, de folie et de rejet fort de certaines communautés.

Prenons le temps de comprendre cette Histoire si proche de nous.

Visite guidée dans Munich : le IIIème Reich

Agnès Tondre et Aude Creveau

Laisser un commentaire